Christian Delacroix : Demande sociale et histoire du temps présent une normalisation épisthémologique ? (2004)

Texte publié dans EspacesTemps, n°64/65/66, 2004, “L’opération épistémologique. Réfléchir les sciences sociales”, p. 106-119.

Résumé : Comme toute discipline émergente, l’histoire du temps présent a dû développer une stratégie discursive de légitimation pour s’imposer. Elle a ainsi, en particulier, intégré au cœur de son argumentaire le rapport nécessaire qu’elle entretient avec la demande sociale. L’histoire du temps présent tout en revendiquant de répondre à la demande sociale a dans le même temps tenté d’échapper aux conséquences indésirables de cette revendication qui l’exposait à une fragilisation de sa légitimité scientifique. L’évolution de son argumentaire vers la réaffirmation du thème classique de la primauté de la fonction de connaissance de l’histoire et son éloignement des formes les plus instrumentalisées de la demande sociale balisent un processus de normalisation épistémologique qui est aussi un processus d’institutionnalisation. C’est en particulier au travers des positions exprimées par François Bédarida que ce processus est ici retracé à grands traits.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.