Histinéraires « La Fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte » c’est parti !

Avec le Centre Georges Chevrier de Dijon, le Larhra de Grenoble et Telemme d’Aix-Marseille, l’IHTP a déposé un projet d’ANR lors de l’appel à projets blancs 2013, ce projet a été accepté.

 

De quoi s’agit-il ?

 

Depuis la création des HDR (décret datant de 1984) les candidats à l’Habilitation à diriger des recherches doivent présenter leur parcours intellectuel dans un Mémoire de synthèse des activités scientifiques. Bien que peu cadrés et conçus de façons très diverses ces Mémoires constituent une source exceptionnelle pour étudier les historiens français contemporains. Mis en série ils permettent en effet d’étudier les parcours de recherche, de mesurer l’impact des mutations historiographiques, d’analyser la structuration de la profession et bien-sûr la façon dont les historiens racontent leurs rapports à l’histoire.

A travers ce corpus il s’agit donc de laisser la parole à ces acteurs essentiels de l’historiographie que sont les historiens, de faire une histoire de la profession et de la conjoncture historiographique non plus à partir des analyses de quelques chefs de file – aussi pertinentes soient-elles – mais à partir de l’ensemble des itinéraires croisés d’une génération d’historiens.

Ce corpus sera l’objet de plusieurs approches tant quantitatives que qualitatives en fonction des questionnements promus par les groupes qui composent le collectif d’analyse et auxquels tous les chercheurs le souhaitant peuvent s’adjoindre.

[Voir la présentation du projet : http://crheh.hypotheses.org/82]

Avis de recherche

 

La première étape est de constituer ce corpus car les Mémoires ne sont pas repérés de façon spécifique dans les universités où ils ont été déposés voire ont été égarés. En outre, pour travailler et constituer la base de données, nous avons besoin des tapuscrits sous forme de documents word ou pdf ou encore de l’autorisation de les scanner.

C’est pourquoi nous allons, d’ici quelques jours, lancer un appel en ce sens auprès des collègues.

 

42 mois de travail

 

La durée de ce programme de recherche est de 42 mois, le lancement officiel étant le 1 février 2014. Un de nos soucis, outre l’exploitation, sera d’en faire connaître les résultats et d’impulser des dynamiques analogues dans d’autres disciplines comme à l’étranger de ce point de vue le partenariat avec l’émission « La fabrique de l’histoire » (Emmanuel Laurentin, France-Culture) sera d’un grand apport.

Parmi les échéances : le séminaire « Grandes figures contemporaines de l’épistémologie de l’histoire » animé par Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia qui, après avoir été un lieu d’échanges autour du projet, devient pour trois ans le séminaire du programme ANR Histinéraires. Y seront invités des chercheurs ayant soutenu leur HDR, des tuteurs, des membres du CNU et des chercheurs d’autres disciplines ou d’autres nationalités engagés dans des travaux similaires. Le programme est en voie de finalisation, les séances se dérouleront à l’IHTP les vendredis 15 novembre, 13 décembre, 17 janvier, 14 février, 14 mars et 4 avril de 14h30 à 17h30.

En outre le programme entrera en résonnance avec un grand colloque international organisé au MuCem en 2016 sur « La place de l’histoire dans les sociétés contemporaines ».

Enfin, nous tâcherons d’impulser en partenariat la rédaction d’autobiographies professionnelles d’enseignants d’histoire et de géographie du secondaire.

 

Le Carnet du réseau historiographie et épistémologie de l’histoire (CRHEH / http://crheh.hypotheses.org) permettra de suivre régulièrement les avancées du programme et l’ensemble des travaux auquel il donnera lieu.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *